Les logiciels MULTIMEDIA pour Amateurs

par Robert Chapleau et Martin Trépanier

****** Pour le défi pédagogique... partenariat avec la micro-informatique PC

Tout professeur sait qu'il faut rester "amateur" toute sa vie professionnelle afin de remplir convenablement les tâches reliées à son office! Sa recherche d'efficacité dans la transmission des savoirs transmissibles l'amène inéluctablement à non seulement rester jeune et frais face à la compréhension des comportements des "transmis" -ceux à qui les connaissances et les savoirs sont exposés-, mais aussi à expérimenter de nouveaux moyens opératoires dont la manipulation aurait un effet positif sur le développement intellectuel des "intervenants".

Trêve de plaisanterie! Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire de rappeler comment, cette dernière décennie, notre apprentissage des logiciels de traitement de texte, des tableurs, des outils graphiques et des programmes de télécom s'est faite, d'une part, naturellement et harmonieusement -sans douleur aucune- et, d'autre part, pour le plus grand bénéfice de notre efficacité de communication avec les étudiants.

Maintenant, à l'ère d'une technologie populaire envahissante (audio, vidéo, téléphonie, et autres fixatifs Nintendistes...), il devient nécessaire de maîtriser et de disséminer de nouvelles logiques de connaissances. Et ceci s'effectue très bien avec les logiciels dits "multimedia" qui combinent, selon les capacités du matériel anticipé pour les exécuter, textes, images, graphiques, sons, animations, séquences vidéo à partir d'une interface de navigation. Ici, quelques logiciels biens connus et éprouvés sont décrits avec quelques commentaires appropriés. Selon les applications et les auditoires envisagés, on procédera dans des environnements DOS, Windows ou Internet.

******Multimedia dans un environnement DOS

Le logiciel QuikMenu, dans sa version III ou mieux, est un merveilleux système de NAVIGATION pour un micro-ordinateur devant fonctionner sous DOS, permettant, entre autres possibilités, de monter plusieurs écrans de boutons graphiques commandant l'exécution de programmes usuels tels que l'affichage d'un graphique, d'un texte, ou l'exécution d'autres applications. Comme des mots de passe peuvent assurer la protection d'accès à certains éléments de l'ordinateur, et qu'en plus, il maintient un registre de toutes les utilisations faites (temps, programmes exécutés), c'est un logiciel fort intéressant pour la gestion de micro-ordinateurs mis en libre accès à plusieurs personnes. Il est développé par la firme NeoSoft Corporation et est disponible en Shareware pour une période d'évaluation de 30 jours. Très peu coûteux pour une interface DOS similaire à Windows.

Figure 1: Environnement Quik Menu III

La même firme, toujours pour des applications DOS autonomes, propose le logiciel NeoBook, souvent couplé à NeoPaint (programme de dessins pixelisés sous Dos) et à NeoGrab (capture d'écran graphique sous Dos), lequel constitue une véritable infrastructure MULTIMEDIA. Ce logiciel, en mode AUTEUR, permet d'assembler facilement des boîtes de texte (avec barres de défilement), des fenêtres d'images, tout en comportant un système adéquat d'organisation (page-maître et autres) et de navigation (exécution d'un programme particulier, passage à d'autres pages, boîtes d'information, messages sonores, visualisation d'animations). L'application peut finalement être compilée, ce qui, incidemment, protège le contenu original des textes et graphiques présentés; en outre, elle peut être distribuée libre de tous droits.

Ces programmes peuvent être obtenus pour évaluation à partir du site NeoSoft sur WWW, à l'adresse "http://www.teleport.com/~neosft/index.html". Compte tenu de la période de 30 jours d'évaluation, ces programmes peuvent être librement distribués pour utilisation dans le contexte de travaux pratiques à être réalisés par les étudiants eux-mêmes.

Figure 2: Environnement Neobook

Un très bel exemple des possibilités de ce logiciel demeure la magnifique disquette réalisée par l'Ecole (R. Martin) et distribuée à de nombreux prétendants: cette application de niveau de résolution VGA (640x480x256couleurs), sur disquette 3.5" compressée, arrive à présenter textes et images sur tous les programmes de Polytechnique, en y couplant même messages humoristiques et sonores. À cet effet, sur le réseau de l'Ecole, dans l'unité p (public), au répertoire MULTIMED, on peut trouver un autre exemple (MADITUC.BAT) représentatif de l'utilité de ce média.

******Dans l'environnement Windows

Le choix de logiciels MULTIMEDIA est évidemment beaucoup plus grand sous Windows, mais leur utilisation est forcément plus lourde en ressources (plus de mémoire, plus d'espace -donc distribution plus difficile sur disquette-, comportant des procédures d'installation et d'exécution plus complexes). Il faut alors distinguer les logiciels à caractère professionnel comme Visual Basic 3.0 ou 4.0 Professional et Multimedia Toolbook 3.0 qui, par leur prix et leur langage de programmation relativement sophistiqué, s'adressent à ceux qui veulent réaliser des applications de haute gamme; leur utilisation est coûteuse en ressources, mais pour des applications de transfert technologique spécialisé, ou d'apprentissage interactif comportant suivi et supervision à multiples dimensions, ce sont des produits de qualité qui se pratiquent bien dans un environnement multimédia basé sur le CD-ROM, autorisant facilement l'emploi de la voix, d'animation et de séquences vidéo.

À une échelle plus commode et plus accessible, il faut encourager l'utilisation relativement triviale de programmes comme PowerPoint dans ses versions 4.0 ou 7.0, comme alternative à la production de présentations sur diapositives ou à l'aide de transparents. Au delà, comme moyen abordable, il faut songer à Astound 2.0 (ou de manière équivalente Action!) qui représente une solution facile d'intégration de tous les éléments multimedia sans aucune programmation: des facilités de navigation, de traitement d'image, d'animation, de dessin ainsi que d'enregistrement sonore sont amenées dans un environnement commode et pratique. Les fonctionnalités de compilation en application autonome rendent ce logiciel attrayant pour la distribution de matériel pédagogique classique. Le coût de ce logiciel est inférieur à 200$.

Figure 3: Multimédia dans Excel (1) (2) (3) (4)

Sous Windows, il s'avère toutefois que le logiciel multimedia pédagogique le plus spectaculaire demeure Excel 5.0 (ou Excel 7.0 sous Windows 95), à cause de la présence du langage de programmation VBA (Visual Basic pour Application); celui-ci, d'ailleurs n'exige aucune connaissance a priori de la programmation pour produire des "macros" étonnantes; il suffit, en effet, de se servir de l'enregistreur de macro pour observer, dans le langage Visual Basic d'Excel, tous les paramètres qui sont sous notre contrôle lors de la production de graphiques ou d'analyse statistique ou de dessin ou de gestion de fichiers... Les concepteurs d'Excel nous donnent accès à la majorité des ressources de Windows, tel que les boîtes de dialogue, les contrôles, les listes, les fonctionnalités de bases de données, les 400 fonctions de calcul -statistiques ou matricielles--, les conditions, etc...

Comme illustré dans l'application MONTREAL.XLS élaborée pour le cours 1.501 Micro-informatique appliquée au génie civil, laquelle est accessible dans le répertoire "p:\multimed\", il est facile d'intégrer texte, dessin, graphique, analyse statistique, image (photo), message sonore et base de données dans un environnement de navigation très convivial, et ce, tout en conservant la puissance interactive de base du tableur.

*******Pédagogie MULTIMEDIA par l'Internet

Un des moyens les plus efficaces de transmission d'information, de connaissances et de données demeure le médium Internet, particulièrement dans sa forme WWW (World Wide Web). A cause surtout de son langage HTML (HyperText Markup Language), et particulièrement dans un contexte académique où les coûts des logiciels de navigation et d'interprétation sont nuls (Netscape et Mosaic, entre autres, sont gratuits), le WWW est sûrement un moyen à privilégier par le professeur dans sa communication avec les étudiants d'un cours. Il faut, cependant, disposer d'un "site", c'est-à-dire d'un "Web-serveur" (sous environnement Windows 95 ou NT, par exemple) sur lequel on maintiendra un contenu structuré monté à l'aide d'un programme de type HTML-Writer. Dès ce moment, tout étudiant d'un cours, ou d'ailleurs, aura accès tant à l'information la plus récente qu'à des sources de données abondantes et multiples; le site Web s'avère alors être une source toujours à date, maintenue convenablement de manière centralisée, comportant même toutes les potentialités souhaitées eu égard à l'interactivité grâce aux formulaires, et ultimement, au e-mail (courrier électronique).

En guise d'exemple, le site "http://www.transport.polymtl.ca" est actuellement utilisé à plusieurs fins, avec emphase particulière sur la communication aux étudiants des nombreux aspects de la vie académique. En effet, on trouve sur le site plusieurs catégories d'information:

Figure 4: Environnement INTERNET

******En guise de conclusion

Le présent article a esquissé rapidement certains moyens légers qui ont été mis en branle afin de rendre plus efficace le maigre temps de contact dont le professeur dispose pour animer le développement intellectuel de nos étudiants, lesquels ont toujours une grande soif d'apprendre mais demeurent quelque peu sceptiques ou insécures devant les moyens classiques utilisés. Tel que démontré, il s'avère actuellement très facile d'intégrer le multimédia à divers aspects pédagogiques. Que ce soit comme document autonome à transmettre, comme transparents électroniques, comme outil de communication technique pour l'étudiant ou comme centre de services pédagogico-techniques sur WWW, de nombreux outils accessibles existent actuellement; il suffit de les expérimenter... et de "surfer" quelque peu pour se convaincre que les NTE, ce n'est pas pour demain, mais bien pour hier et aujourd'hui!


Extrait des "Chroniques de Cybérie" sur INTERNET, semaine du 12 octobre 1995 (http://iconode.ca/cyberie/index.html):

"... Un autre site académique qui nous a intéressé cette semaine, celui du MADITUC (Modèle d'analyse désagrégée des itinéraires de transport urbain collectif) développé sous la direction du professeur Robert Chapleau de l'École Polytechnique de Montréal à http://www.transport.polymtl.ca/. Enquêtes origine/destination, calcul rapide des meilleurs trajets, analyses, simulations, les gens de Poly donnent aussi dans un concept novateur que nous aimons bien, celui de la coquille pédagogique, un instrument d'encadrement informatique qui repose sur des interfaces interactives, une documentation, des données, des exemples méthodologiques. Très bel exemple de vulgarisation de recherche, un site riche en liens spécialisés. ..."

LOGICIELS MULTIMEDIA pour AMATEURS (CHAPLEAU/TREPANIER)
L'INFORMATEUR ------- octobre 1995 -------------


Retour à la page multimédia.