wpe1.jpg (38613 octets)

Les données qu’il peut être utile de collecter à bord des véhicules concernent notamment :

…le tout selon le circuit, l’heure, le jour de la semaine et l’endroit.

wpe2.jpg (18013 octets)

Un système de comptage automatique des passagers peut inclure les composantes suivantes :

Actuellement, quatre technologies permettent le comptage automatique des passagers :

Senseurs infra-rouge

Senseurs à ultrasons

Marche-pieds

Senseurs optiques

Les données recueillies sur les passagers montant et descendant doivent pouvoir être localisées précisément sur le circuit d’autobus. Deux technologies sont disponibles :

Malgré l’emploi de balises radio et de récepteurs GPS, des erreurs de localisation peuvent survenir en raison de la faiblesse du signal, d’obstacles ou du positionnement du véhicule.

Les systèmes de comptage automatique, s’il ont une structure assez semblable (voir schéma), diffèrent toutefois sensiblement entre transporteurs-utilisateurs (tant software que hardware).

Aussi, il n’est pas possible de fournir une information précise quant au coût unitaire pour chaque système.

Les données emmagasinées dans la mémoire de l’ordinateur embarqué du véhicule peuvent être ensuite transmises à un ordinateur central de plusieurs manières :

wpe3.jpg (10132 octets)

Concernant l’exactitude des données recueillies, les systèmes de comptage automatique des passagers ont tendance, pour les circuits achalandés, à sous-estimer l’achalandage. Plus précisément, le comptage des embarquements est généralement plus précis que celui des débarquement, en raison, semble-t-il de la plus grande discipline des passagers attendant en ligne avant d’entrer.

Exactitude des comptages

Les essais réalisés à Washington en 1991 sur une ligne de bus en exploitation ont révélé que, dans l’ensemble, les données recueillies par un système de comptage à l’infra-rouge étaient de valeur équivalente à celles compilées manuellement. Cela confirme les informations glanées auprès des vendeurs et transporteurs selon lesquelles l’exactitude des comptages est supérieure à 90%.

Problèmes rencontrés

Les essais faits à Ottawa et Denver ont permis de souligner certains problèmes. Concernant les senseurs à infra-rouge, on déplore notamment :

Les marche-pieds ne sont pas en reste :

Économie de coûts

À Washington, on a évalué que l’emploi d’un systèem automatique de comptage pouvait résulter en des économies variant de 66 à 90% par rapport à une collecte manuelle.

Une enquête réalisée auprès de transporteurs nord-américains a permis de faire les constats suivants :